Google+

[Critique] Une semaine avec Marilyn

Poster un commentaire

avril 16, 2012 par glossnroses

Ma mère m’avait acheté ce livre il y a environ cinq ans, j’avais commencé à le lire puis quand je suis partie de chez elle, je l’avais un peu oublié. Depuis quelques mois, on voit cette fameuse bande-annonce où Michelle Williams reprend le rôle de Marilyn dans le film My week with Marilyn mais j’avais toujours pas fait le rapprochement avec le titre, jusqu’à ce que je découvre le scénario:

« Ah mais je connais cette histoire, elle est vraie !!! J’ai commencé à lire le bouquin ! » ai-je crié à mon chéri. Il fallait absolument que je le termine avant d’aller voir le film. Le pauvre a dû attendre que je finisse la lecture de ce récit hier car je lis plutôt lentement. Une semaine avec Marilyn de Colin Clark aux éditions Payot.

Le pitch:

En 1956, grâce à ses relations familiales, Colin Clark devient le troisième assistant du metteur en scène sur le film anglais Le prince et la danseuse dont les rôles principaux sont tenus par Laurence Olivier et Marilyn Monroe. Colin tient un journal et raconte les moments passés avec la plus belle star du monde pendant neuf jours.

Ma critique:

J’admire beaucoup Marilyn Monroe, du coup j’appréhende toujours un peu lorsqu’il faut se plonger dans son quotidien de peur d’être déçue de son comportement ou caractère. Mais là, on a affaire à un fervent admirateur et défenseur de la star. En effet, Marilyn agit de façon peu professionnelle sur ce tournage et elle sera beaucoup critiquée par l’équipe du film. Colin s’est chargé de louer une maison pour Marilyn et son nouveau mari Arthur Miller. Il s’occupe du bien-être de tout le personnel, par conséquent il va se retrouver confronté à l’entourage de Marilyn et même rencontrer cette dernière. Et quand ils vont apprendre à se connaître, on découvre l’actrice plus fragile que ce qu’elle n’y paraît et surtout complètement manipulée. Je suis alors coincée entre deux sentiments : l’excitante curiosité de découvrir la femme la plus célèbre du monde et un profond sentiment de tristesse. Colin Clark termine son prologue par deux phrases qui résument superbement son livre : « je publie ce récit comme un modeste hommage rendu à une femme qui a changé ma vie. Si seulement j’avais pu sauver la sienne. »

@Marion

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Contact

glossnroses@gmail.com

Entrez votre adresse e-mail pour suivre Gloss N'Roses et vous serez avertis de la publication d'un nouvel article

Rejoignez 835 autres abonnés

Gloss N'Roses Instagram

Premier Halloween avec notre sweet child (O' mine) ! #Halloween #gunsnroses #axlrose #slash #sweetchildomine #welcometothejungle #gnr #rocknroll #heavymetal Hello summer 🌞 
#swimmingpool #summer #sunny #pregnant #weekend Whaou ! Quel festin ! Merci patron pour ce fantastique cadeau. #michelsarran #restaurant #toulouse #gastronomie #gastronomiefrancaise #chefmichelsarran

Suivez Gloss N’Roses sur Google +

Hellocoton

Suivez-moi sur Hellocoton

Retrouvez Glossnroses sur Hellocoton

My Taste

mytaste.fr

Le Rucher de Naples

MarPraia

%d blogueurs aiment cette page :